Autres réalisations

 

Parallèlement à son œuvre en tant qu’auteur, Mary Baker Eddy a obtenu des succès remarquables dans d’autres domaines. Elle a fondé une Eglise mondiale, créé une maison d’édition pour ses publications religieuses et lancé un quotidien international, The Christian Science Monitor. Elle a consacré sa vie à la guérison par la Science Chrétienne et elle a également appris aux autres à guérir.

L'Eglise du Christ, Scientiste

Boston est le centre mondial de l’Eglise du Christ, Scientiste, qui compte près de 1 700 églises filiales dans 80 pays.

L’Eglise du Christ, Scientiste, a été fondée par Mary Baker Eddy et un petit groupe d’élèves en 1879, mais les membres n’ont pas disposé d’un édifice en propre durant leurs quinze premières années.

L’édifice original de L’Eglise Mère, construit en 1894, est au cœur de la Christian Science Plaza, à Boston, et il n’a pas été modifié depuis sa construction initiale. C’est un édifice de style roman, construit avec du granit en provenance du New Hampshire. A l’intérieur, de nombreux vitraux dépeignent des événements bibliques. Conçue pour 1 000 personnes, sa capacité d’accueil a bientôt été insuffisante.

L’extension, avec son large dôme, a été terminée en 1906. Elle dispose d’une capacité d’accueil d’environ 3 000 places. L’édifice est inspiré par l’architecture de la Renaissance et l’architecture byzantine. L’orgue, construit par la société Aeolian-Skinner de Boston, est l’un des plus grands du monde ; il dispose de huit plans sonores et il est constitué de 13 290 tubes.

Le Pasteur de l’Eglise est unique car il est constitué de deux livres : la Bible et Science et Santé avec la Clef des Ecritures, l’ouvrage fondamental de Mary Baker Eddy. Les services du dimanche s’articulent autour de Leçons bibliques hebdomadaires, constituées de passages de ces livres lus par deux lecteurs. La lecture, lors des réunions de témoignage du mercredi, développe des idées qui répondent aux besoins ou aux événements de la ville ou du monde. Après cette lecture, l’assistance est invitée à faire part de guérisons spirituelles ou d’idées inspirées par la prière et l’étude de la Science Chrétienne.

Les services du dimanche de L’Eglise Mère, à Boston, ont lieu à 10h et 17h (il n’y a pas de service l’après-midi en juillet-août), et les réunions de témoignage du mercredi à 12h et 19h30.

 

La Société d'édition de la Science Chrétienne

Fondée en 1898 par Mary Baker Eddy, La Société d’édition de la Science Chrétienne demeure très active aujourd’hui. En plus du Christian Science Monitor, lauréat de plusieurs prix Pulitzer, la Société d’édition publie également :

The Christian Science Journal

Ce mensuel propose des articles instructifs, des récits de guérison chrétienne et un répertoire international de praticiens, professeurs, églises, salles de lecture de la Science Chrétienne et autres informations utiles. Ce périodique, qui peut être lu par toute la famille, a pour objectif de « publier la divine Science de la Vérité ». (Publié sans interruption depuis 1883)

Le Livret trimestriel de la Science Chrétienne

Cette publication trimestrielle propose des Leçons bibliques hebdomadaires destinées à l’étude individuelle ainsi qu’aux sermons des services du dimanche des églises filiales dans le monde entier. Traduit en 9 langues, dont une édition en braille anglais, le Livret est disponible en ligne dans des présentations pour les jeunes et pour les adultes, en enregistrements audio, en CD, et sous d’autres formes. (Publié sans interruption depuis 1890)

Le Christian Science Sentinel

Observant le monde d’un point de vue spirituel, cet hebdomadaire contient des articles, des éditoriaux et des témoignages de guérison relatés par les personnes en ayant bénéficié. Le Sentinel est publié en version papier et en ligne. (Publié sans interruption depuis 1898)

Le Héraut de la Science Chrétienne

Créé pour « proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible », le Héraut est publié en 14 langues tous les mois ou tous les trimestres selon les éditions. Il contient des articles et des témoignages de guérison, ainsi qu’un répertoire des églises, des praticiens et autres informations utiles selon chaque pays. (Publié sans interruption en français depuis 1918)

Pour de plus amples renseignements sur la Société d’édition de la Science Chrétienne et ses publications, veuillez vous rendre sur le site Internet de L’Eglise Mère.

Le « Christian Science Monitor »

Le Christian Science Monitor est un quotidien international fondé en 1908, et dont l’objectif et l’éthique journalistique définis par Mary Baker Eddy sont de « ne nuire à personne, mais de bénir toute l’humanité ». Le Monitor a remporté sept prix Pulitzer ; c’est une forme de journalisme fiable et équilibré qui offre une couverture en profondeur de l’actualité.

A une époque où de grands groupes possèdent la plupart des médias d’information, le Monitor représente une voix indépendante unique dans le monde du journalisme, et bien que publié par la Société d’édition de la Science Chrétienne, ce n’est pas un magazine religieux. Ce journal d’information couvre l’actualité américaine et internationale par des articles et des séries sur différents sujets.

Mary Baker Eddy, la fondatrice de ce quotidien, souhaitait qu’il évolue avec le temps : le Monitor est donc maintenant accessible au monde entier grâce à son site Internet. Ses éditions quotidiennes et hebdomadaires sont disponibles en version papier et en ligne. Pour obtenir de plus amples renseignements et accéder à la dernière édition, rendez-vous sur le site du Christian Science Monitor.

Pratique de la guérison

La pratique de la guérison spirituelle de Mary Baker Eddy est née de ses recherches bibliques et de ses propres expérimentations avec les traitements médicaux de son époque. A cause des maladies chroniques dont elle souffrait depuis son enfance, elle a recherché le soulagement au moyen de divers systèmes de guérison tels que les médicaments, les régimes alimentaires, les thérapies à base d’eau et l’homéopathie. Son étude et sa pratique de l’homéopathie l’ont amenée à comprendre des aspects importants de la nature mentale de la maladie et de la guérison – ce qui est appelé aujourd’hui la relation entre le corps et l’esprit.

En 1866, suite à un accident grave, elle a connu une guérison complète grâce à la prière alors qu’elle était en train de lire un récit de guérison dans le Nouveau Testament. Cet évènement l’a poussée à faire une étude approfondie de la Bible afin de comprendre comment elle avait été guérie et comment la guérison spirituelle pouvait être de nouveau pratiquée et ce, de manière systématique. Petit à petit, elle a commencé à guérir beaucoup de personnes grâce au traitement spirituel qu’elle appellera par la suite « Science Chrétienne ». Convaincue que ce qu’elle avait découvert pouvait être pratiqué par tout un chacun, elle a commencé à enseigner son système de guérison à des hommes et des femmes qui, ensuite, ont développé eux-mêmes, avec succès, une pratique de la guérison spirituelle. C’est en 1875 que Mary Baker Eddy a publié son œuvre principale, Science et Santé, dont le titre complet deviendra plus tard Science et Santé avec la Clef des Ecritures. Ce livre comporte 18 chapitres traitant de thèmes tels que « La prière », « La science, la théologie, la médecine », ou la « Pratique de la Science Chrétienne ». En 1881, alors qu’elle révisait son livre et enseignait régulièrement, Mary Baker Eddy a fondé à Boston un college dont la charte a été encadrée par les lois médicales du Massachusetts. Destiné à former les praticiens et les professeurs à la pratique de la guérison par la Science Chrétienne, un système similaire à ce college existe toujours de nos jours. Dans la préface de Science et Santé, Mary Baker Eddy offre ces quelques lignes au sujet de la pratique de la guérison par la Science Chrétienne :

« Par des milliers de guérisons certifiées authentiques, elle-même et ses élèves ont prouvé la valeur de ses enseignements. Dans la plupart des cas, ces malades avaient été abandonnés par les médecins et déclarés incurables. Peu de malades sont disposés à avoir recours à Dieu avant d’avoir épuisé toute aide matérielle, parce que trop faible est la foi que l’on a en Sa volonté et en Son pouvoir de guérir la maladie.

Le Principe divin de la guérison est démontré personnellement par tous ceux qui cherchent sincèrement la Vérité. Son dessein est bon, et son application est plus sûre et plus efficace que celle de toute autre méthode sanitaire. »

S’inscrire à notre Newsletter trimestrielle (en français)

* = Champ requis

Print Friendly, PDF & Email