Extrait de documents : « Pour prouver la “Vérité” que vous nous avez enseignée… »

13 août 2020

Parmi les premiers élèves de Mary Baker Eddy, nombreux sont ceux qui sont connus pour leur longue carrière de praticiens et de professeurs de Science Chrétienne. Mais ils ont tous dû commencer quelque part. Nous avons pris connaissance des premières lettres de certains de ces élèves et de ce qu’elles révèlent de leurs premières tentatives de mettre en pratique publiquement ce que Mary Baker Eddy leur avait enseigné, lors des débuts du mouvement de la Science Chrétienne.

Laura Sargent était l’une de ces élèves. Elle avait suivi un cours donné par Mary Baker Eddy en 1884, à Chicago. De retour chez elle à Oconto, dans le Wisconsin, elle avait envoyé à Mary Baker Eddy sa toute première lettre, détaillant sa première guérison effective : une blessure à la cheville dont sa mère souffrait depuis longtemps.


Titre éditorial : Laura E. Sargent à Mary Baker Eddy, 25 août 1884

Auteur : Laura E. Sargent*
Destinataire : Mary Baker Eddy
Date : 25 août 1884
Référence : 236.38.001
Description du manuscrit : Ecrit à la main par Laura E. Sargent sur papier à lettre ligné, à Oconto, Wisconsin.

Oconto 25 août 1884

Mon cher Professeur

Il y a peu de temps que nous vous avons dit au revoir et que nous sommes rentrés chez nous pour prouver la « Vérité » que vous nous avez enseignée et, lorsque je réfléchis au bien qui a été accompli au cours de ces trois mois, aucun mot ne peut exprimer mon amour et ma gratitude à votre égard car cette Science divine en [sic] en effet le Consolateur béni1 qui nous guide dans toute la vérité. Je vous ai dit que ma chère mère serait mon premier patient. Elle est tombée il y a neuf ans et s’est brisé l’os de la cheville, et le médecin a dit qu’il ne se remettrait jamais en place. Je n’étais pas rentrée à la maison depuis deux semaines lorsqu’elle a entendu l’os se remettre en place, et elle n’a jamais eu de problème depuis. Elle peut marcher aussi bien que n’importe qui. Toute notre famille a foi dans la Science, excepté mon mari, qui ne veut pas croire, malgré même ces œuvres2. Je ne lui dis pas grand-chose[.] J’ai remarqué que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. J’ai tant regretté depuis mon retour à la maison de ne pas vous avoir posé quelques questions au sujet de certains devoirs. Je désire sincèrement être fidèle et digne d’être appelée disciple du Christ. J’espère aller un jour à Boston[,] je voudrais y aller avec ma sœur** et Madame Pendleton*** quand elles s’y rendront. Elles m’ont priée de vous demander quand votre prochain cours commencerait[,] elles aimeraient y participer mais, bien sûr, les frais de voyage et les frais d’inscription seront élevés[.] Elles souhaiteraient savoir si vous ne le prendriez pas en compte[,] car je sais qu’elles feront honneur à la cause3. Je pense à vous si souvent, cher Professeur, et toujours avec amour et avec un tel désir de vous voir et de vous entendre parler. Madame Milledge**** et Mademoiselle Beyer***** vous transmettent leur affection et nous espérons toutes avoir de vos nouvelles bientôt. Que Dieu vous bénisse, mon très cher Professeur, et qu’Il vous permette de réaliser ici, dans ce rêve, quelques-unes des richesses et de la plénitude de l’Amour, grâce à la fidélité de vos élèves.

Affectueusement vôtre

Laura E. Sargent


Note : Dans un souci de clarification, les documents ont subi des modifications mineures discrètes portant sur l’orthographe ou sur des insertions ; les passages supprimés sont biffés dans le texte ; certaines erreurs sont indiquées par : [sic] ; les ajouts de ponctuation figurent entre crochets. Pour voir la lettre originale numérisée, cliquer ici. La transcription originale en anglais est proposée en deux versions : la version originale et la version finale avec les modifications apportées.

*Laura Sargent

Laura E. Sargent (1857-1915) Elle et sa sœur, Victoria H. Sargent, également scientiste chrétienne, se sont mariées avec deux frères, qui leur ont donné le même nom d’épouse. Laura Sargent a étudié pour la première fois avec Mary Baker Eddy lors du cours de Science Chrétienne que celle-ci a donné à Chicago en 1884. Elle a également assisté à un autre Cours Primaire de Mary Baker Eddy en décembre de la même année, et a suivi d’autres cours avec elle en 1886 et 1887. Laura Sargent a rejoint la maisonnée de Mary Baker Eddy en 1890 et y a servi de temps à autre, lors de séjours allant de quelques mois à plusieurs années, durant les vingt ans qui ont suivi. A la demande de Mary Baker Eddy, elle a servi en tant que gardienne de la « Chambre de Mère » dans La Première Eglise du Christ, Scientiste, à Boston, de 1895 à 1899. Elle a vécu continuellement dans les maisons de Mary Baker Eddy, à Pleasant View puis à Chestnut Hill, de 1903 à 1910. Mary Baker Eddy faisait souvent appel à elle pour être soutenue par la prière. En 1913, Laura Sargent a enseigné le Cours Normal du Conseil d’Instruction.

**Victoria H. Sargent

Victoria H. Sargent (1848-1930) est née à Bowdoinham, dans le Maine. Elle a rencontré pour la première fois Mary Baker Eddy lors de la visite de celle-ci à Chicago, en mai 1884. Elle a ensuite étudié avec Mary Baker Eddy, en prenant le Cours Primaire de 1884 et le Cours Normal de 1886. Elle est devenue membre de l’Association Scientiste Chrétienne en septembre 1886 et de La Première Eglise du Christ, Scientiste, en décembre 1892. Après le Cours Normal, Victoria Sargent a consacré sa vie à la guérison et à l’enseignement de la Science Chrétienne. Elle a été inscrite pour la première fois dans le répertoire du Christian Science Journal en novembre 1888.

***Almeda Pendleton

Almeda Pendleton (1834-1915) est née à Penobscot, dans le Maine, et elle est décédée à Everett, dans l’Etat de Washington. Elle a étudié avec Mary Baker Eddy lors du Cours Primaire de 1884 et du Cours Normal de 1886. Elle est devenue membre de l’Association Scientiste Chrétienne en septembre 1886 et de La Première Eglise du Christ, Scientiste, le 1er avril 1893. Almeda Pendleton était également praticienne et professeure de Science Chrétienne, inscrite dans le Christian Science Journal, et l’un des membres fondateurs de la première église filiale de la Science Chrétienne à Oconto : Première Eglise du Christ, Scientiste, Oconto, Wisconsin (U.S.A.).

****Lovina Millidge

Lovina Millidge (1829-1910) est née à Penobscot, dans le Maine, et elle est décédée à Oconto, dans le Wisconsin. Elle a étudié avec Mary Baker Eddy lors du Cours Primaire de 1884 et du Cours Normal de 1886. Elle est devenue membre de l’Association Scientiste Chrétienne en septembre 1886 et de La Première Eglise du Christ, Scientiste, le 1er juillet 1893. Lovina Millidge était également praticienne de la Science Chrétienne, inscrite dans le Christian Science Journal, et l’un des membres fondateurs de la première église filiale de la Science Chrétienne à Oconto, dont l’édifice a été le premier à être érigé dans le but de tenir des services de la Science Chrétienne.

*****Libbie Beyer

Libbie Beyer (1848-1886) est née à Wingerode, en Allemagne, et elle est décédée à Oconto, dans le Wisconsin. Alors qu’elle était enseignante à Oconto, elle a reçu un traitement par la prière en Science Chrétienne de la part de Fannie M. Silsbee, une élève de Mary Baker Eddy. Après son traitement, elle a décidé d’étudier la Science Chrétienne, puis de suivre le Cours Primaire avec Mary Baker Eddy en mai 1884. Après avoir étudié avec Mary Baker Eddy, elle a entamé la pratique de la guérison à Oconto et a été membre fondateur de l’Association Scientiste Chrétiennne d’Oconto. Il n’y a aucune trace de son adhésion à l’Association Scientiste Chrétienne ni à l’Eglise du Christ (Scientiste).

Documents originaux annotés sur le site Internet « Documents Mary Baker Eddy » (site en anglais uniquement) :


Les « Documents Mary Baker Eddy » sont le fruit d’un travail important réalisé par la Bibliothèque Mary Baker Eddy pour annoter et publier au format numérique la correspondance, les sermons et autres documents manuscrits de Mary Baker Eddy.

Print Friendly, PDF & Email
  1. Voir Jean 14:16 et Jean 16:12-15.
  2. Voir Jean 14:11.
  3. La cause de la Science Chrétienne.