Comment L’Eglise Mère a-t-elle réagi aux attentats du 11-septembre ?

5 novembre 2021

The Mother Church at night
L’Eglise Mère et la Christian Science Plaza, la nuit, n.d.
Archives de l’Eglise, boîte 24918, dossier 159715.

La journée s’annonçait paisible et ensoleillée, ce mardi 11 septembre 2001, sur la Côte Est des Etats-Unis. Vingt ans après, beaucoup, dans le monde entier, se rappellent où ils étaient et ce qu’ils faisaient lorsque la nouvelle a éclaté : des terroristes d’Al-Qaida avaient détourné quatre avions de ligne pour mener des opérations suicides contre le World Trade Center, à New York, et le Pentagone, à Washington, D.C., faisant près de 3000 victimes.

Les équipes du Christian Science Monitor s’étaient aussitôt mobilisées pour couvrir les événements du 11 septembre et leurs conséquences. Le Monitor avait inclut alors des récits parlant d’espoir et d’unité dans ses nombreux reportages quotidiens. Voici un extrait de l’éditorial du 12 septembre :

Le moment est venu de faire preuve de force de caractère, et particulièrement de retenue, de résilience et de compassion, pour surmonter la peur, la panique et le traumatisme. La prévention contre les séquelles mentales de ces attentats doit être la priorité absolue de la nation afin de montrer que le triomphe des actes destructeurs du mal n’est pas une fatalité.

L’éditorial met également en garde contre la recherche du sensationnalisme dans la couverture de ces attentats :

Les médias… doivent réfléchir sérieusement à la façon dont traiter l’événement et avoir conscience du rôle qu’ils ont à jouer pour influencer la façon dont les Américains feront face à cette tragédie. Les médias ne doivent pas chercher à attirer l’attention ni à augmenter leur tirage en se focalisant sur le traumatisme et la mort. Au contraire, c’est l’occasion pour les journalistes d’être à la hauteur de l’événement et de proposer des reportages qui montrent la résilience des survivants face à la tragédie.1

Le Monitor continue ses reportages sur le 11 septembre selon cette même perspective au cours des jours et des mois qui suivent. Par exemple, l’article « Why do they hate us? » [Pourquoi nous haïssent-ils ?] examine la façon dont la présence de l’armée américaine et l’influence grandissante des Etats-Unis au Moyen-Orient ont engendré la méfiance et le ressentiment.

Le Conseil des directeurs de la Science Chrétienne partage « A Prayer » [Une prière], qu’il publie dans le Monitor du 17 septembre : « Nous prions pour comprendre la vision que le Tout-Puissant nous a déjà donnée ainsi que les ressources spirituelles qu’Il nous a dispensées, pour tempérer les vents du chagrin, et pour enrichir notre capacité à vivre ensemble dans la dignité, la confiance, le respect et l’affection, jour après jour. »2

Dans les jours qui suivent les attentats, L’Eglise Mère réorganise rapidement ses services pour répondre à l’urgence de l’heure. Le 12 septembre, un groupe de personnes se réunit sur la Christian Science Plaza, à Boston, pour participer à un service de guérison. Deux jours après, une veillée publique a lieu à la mémoire des victimes, sur cette même esplanade, près du grand miroir d’eau. Cette nuit-là, les participants allument des bougies dans le bassin pour rendre hommage aux victimes innocentes qui ont perdu la vie. Cet événement, qui s’accompagne de musique et de chants communautaires, attire des centaines de participants. Ce n’est là qu’une manifestation de solidarité parmi bien d’autres du même genre organisées à travers tous les Etats-Unis. Elle fait l’objet d’un certain nombre de reportages dans les médias nationaux.

Wednesday Prayer Meeting ad

Dans les semaines qui suivent les attentats du 11 septembre, L’Eglise Mère annonce des initiatives permanentes inspirées par la prière pour la communauté ;
elles sont portées à la connaissance du public par des dépliants comme celui-ci.
Archives de l’Eglise, boîte 535659, dossier 369240.

Le site Internet de L’Eglise Mère, qui s’appelle alors spirituality.com, invite le monde entier à réfléchir à la tragédie du 11 septembre et à partager des messages d’inspiration. Durant un mois, des Internautes se connectent au site tous les jours, pendant cinq minutes, pour une veillée de prière internationale.

Cover of the October 6, 2001

Couverture du Christian Science Sentinel du 6 décembre 2001.

Au moment de l’annonce des attentats, l’équipe du Christian Science Sentinel s’apprête à faire imprimer le prochain numéro du magazine en l’espace de quelques jours. En regardant les nouvelles dans ses bureaux, ce matin-là, l’équipe décide aussitôt de changer le contenu du numéro pour traiter ce qui vient de se produire. Normalement, il lui aurait fallu plusieurs semaines pour accomplir cela. Mais avec l’aide de l’équipe du Christian Science Journal ainsi que d’autres services au sein de L’Eglise Mère, elle parvient à joindre un certain nombre d’auteurs pour qu’ils écrivent immédiatement pour le magazine et elle parvient ainsi à réaliser tout le nouveau contenu nécessaire. Ce numéro révisé du Sentinel, daté du 6 octobre, est terminé en quelques jours seulement et il est imprimé dans les délais prévus. Cela va entraîner une refonte du calendrier de production, permettant désormais de raccourcir les délais de publication du Sentinel, le rendant ainsi plus réactif à l’actualité du moment.

« In the shadow of the WTC » [Dans l’ombre du World Trade Center], est un témoignage de première main de Chris Meyer. Le 11 septembre, celui-ci sort de la station de métro au moment même où le premier avion percute l’une des tours jumelles. Il explique comment il a prié pour tous ceux qui se trouvaient à New York et dans les tours, ce jour-là :

… au moment où nous avons vu quelqu’un se jeter du haut de la tour… je me suis laissé tomber sur le trottoir et j’ai commencé à prier. Spontanément je me suis tourné vers la Prière du Seigneur… Ce n’était pas facile. Je venais de commencer à dire la Prière du Seigneur, et quand je suis arrivé à « que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel », j’ai vu quelqu’un sauter. Il y avait de quoi sangloter et frapper le sol de ses poings… J’étais déterminé à reconnaître du mieux possible que notre Père-Mère Dieu était là-haut avec eux, car c’est ce que j’aurais voulu si j’avais été à leur place. J’aurais voulu sentir une présence divine auprès de moi, me réconfortant et me protégeant.3

Dans « Voices of compassion heard on the street » [La compassion se fait entendre dans la rue], deux employés du Sentinel s’adressent à des passants croisés dans le quartier de Back Bay, à Boston, où se trouve L’Eglise Mère.

Les magazines de la Science Chrétienne continuent de répondre aux besoins du moment dans le Sentinel hebdomadaire, le Journal mensuel et les différentes éditions du Héraut de la Science Chrétienne, proposant des articles et des témoignages individuels d’espoir et de guérison venant du monde entier. On y trouve également des lettres de soutien plein d’amour en provenance de divers pays, des entretiens avec des praticiens de la Science Chrétienne, ainsi qu’une série permanente dans le Sentinel, intitulée « Prayers for Peace » [Prières pour la paix].

Deux articles consacrés à l’expérience de l’aumônière de l’armée américaine Janet Horton, qui se trouve au Pentagone lors du 11 septembre et aide à soigner les blessés, constituent un bel exemple de cette approche soutenue. Le premier est un extrait d’un papier paru dans le Washington Post, et réimprimé dans le Journal trois mois après le 11 septembre ; le second est un article plus long de Janet Horton publié à l’occasion du premier anniversaire. Ses mots reflètent l’impact du 11 septembre sur de nombreuses personnes, y compris les scientistes chrétiens, leur Eglise et ses activités :

Je ne serai plus jamais la même qu’il y a un an. Je prie avec davantage de sagesse. Je suis plus vigilante et plus déterminée à faire attention, spirituellement. J’écoute Dieu. Je regarde vers l’avenir.4

Ce blog est aussi disponible sur nos sites en allemandanglaisespagnol et portugais.

Print Friendly, PDF & Email
  1. « Resilience and Restraint » [Résilience et retenue], The Christian Science Monitor, 12 septembre 2001, 8.
  2. « A Prayer » [Une prière], Monitor, 17 septembre 2001, 19.
  3. Chris Meyer, « In the shadow of the WTC » [Dans l’ombre du World Trade Center], Christian Science Sentinel, 8 octobre 2001, 6-8.
  4. Janet Horton, « What I learned in the Pentagon courtyard » [Ce que j’ai appris dans les allées du Pentagone], Sentinel, 9 septembre 2002, 6.