Existe-t-il un enregistrement de la voix de Mary Baker Eddy ?

10 novembre 2020

On nous demande parfois à quoi ressemblait la voix de Mary Baker Eddy et s’il existe des enregistrements de sa voix.

A notre connaissance, aucun enregistrement n’a jamais été réalisé. Il semble bien qu’il s’agit là d’une décision délibérée de sa part. En août 1910, Sarah Pike Conger écrit une lettre à Irving. C. Tomlinson pour lui demander si Mary Baker Eddy envisagerait d’enregistrer sa voix. Irving Tomlinson mentionne cette lettre dans ses souvenirs, citant Sarah Pike Conger :

… J’avais étudié ses écrits avec plein d’amour et de bonne volonté et je les chérissais, mais quand j’ai entendu sa voix prononcer les mots, il y avait en eux une vie qui dépassait la parole écrite. Depuis toutes ces années, j’entends encore vibrer l’écho de leur douce tonalité, qui m’aide à « me rappeler » et à discerner le doigt du Christ pointant sans cesse le chemin menant au ciel. Rien ne saurait exprimer la gratitude et l’amour que je ressens au plus profond de mon cœur pour cette audience d’une heure, et je chéris ce souhait : que d’autres puissent entendre cette voix, avec son sérieux, son intonation, sa tendresse, l’exaltation d’une compréhension supérieure. Ce désir m’est venu à travers la parole vivante prononcée à mon intention par cette chère Madame Eddy elle-même. Il existe des instruments hautement perfectionnés qui reproduisent avec une grande fidélité la voix humaine. Ne serait-il pas judicieux que notre chère Leader puisse prononcer devant ces instruments, avec ses modulations douces, tendres et positives, des passages de la Bible et des extraits de ses merveilleux écrits ?…1

Irving Tomlinson mentionne qu’il a présenté la requête de Sarah Pike Conger à Mary Baker Eddy, lui demandant si elle accepterait que sa voix soit enregistrée par un phonographe, et que celle-ci a refusé.

Un autre membre de sa maisonnée, John G. Salchow, note dans ses souvenirs un témoignage de troisième main selon lequel Mary Baker Eddy a refusé d’enregistrer sa voix : « M. Joseph Mann m’a dit un jour que M. Alfred Farlow avait demandé à Madame Eddy d’enregistrer sa voix, et qu’elle avait répondu que cela ne l’intéressait pas, car cela ne représenterait aucun intérêt pour le monde. »2

Il existe toutefois de nombreuses descriptions de la voix de Mary Baker Eddy à travers les souvenirs de ceux qui l’ont rencontrée. Par exemple, Mary Stewart écrit que « sa voix était nuancée, ferme, délicate » et qu’« elle parlait avec ses lèvres, ses yeux, ses mains et avec son cœur ».3 D’après Calvin C. Hill, elle parlait « d’une voix vibrante de beauté et de pouvoir spirituels, avec une articulation si distincte qu’aucune syllabe ne se perdait ».4

Ces deux remarques dépeignent Mary Baker Eddy quand elle parlait en public. En fait, selon de nombreux souvenirs, il semble qu’elle adaptait la qualité de sa voix dans de telles circonstances pour soutenir son message. Selon un autre souvenir, outre sa clarté d’élocution, « sa voix portait exceptionnellement loin, et ce, sans effort ».5 D’une manière générale, selon les descriptions de ses élèves, sa voix variait en fonction des propos qu’elle tenait sur le moment.

Selon Irving Tomlinson, Mary Baker Eddy appréciait également la musique et « chantait la partie de soprano dans un petit quatuor informel créé à la maison ».6 Il poursuit avec cette remarque : « Je me souviens très bien de la douceur de sa voix. »7

Print Friendly, PDF & Email
  1. Irving Tomlinson, “Reminiscence” [Souvenirs] (1932), 676.
  2. John Salchow, “Reminiscence” [Souvenirs] (1932), 53.
  3. Mary Stewart, « Un entretien avec Mary Baker Eddy et d’autres souvenirs », dans Nous avons connu Mary Baker Eddy, édition augmentée, tome I (Boston: The Christian Science Publishing Society, 2011), 330.
  4. Calvin C. Hill, « De précieux souvenirs de Mary Baker Eddy », dans Nous avons connu Mary Baker Eddy, édition augmentée, tome I, 338.
  5. Annie Louise Robertson, « La Découvreuse et Fondatrice de la Science Chrétienne », dans Nous avons connu Mary Baker Eddy, édition augmentée, tome I, 289.
  6. Tomlinson, Twelve Years With Mary Baker Eddy, Amplified Edition [Douze ans avec Mary Baker Eddy, édition augmentée] (Boston: The Christian Science Publishing Society, 1994), 216.
  7. Ibid., 217.